En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Le Cancer du Sein, Parlons en !

Qu’il s’agisse de Drainage Lymphatique Manuel, de traitement des cicatrices parfois lourdes en chirurgie du sein,  de récupération d’amplitudes articulaires ou plus généralement de remise en forme tout au long de cette maladie éprouvante, nos compétences et notre plateau technique est particulièrement adapté à la prise en charge post opératoire de la chirurgie du sein :
-    Formation spécifique en drainage lymphatique manuel
-    Formation expert en en traitement des cicatrices grâce aux nouvelles têtes de traitement Ergodrive de LPG, leader mondial du traitement du tissu conjonctif et partenaire de l’association « le cancer du sein, parlons-en »
-    Formation expert  avec HUBER MOTION LAB, véritable  « laboratoire du mouvement »pour une récupération efficace, adaptée et en douceur.

Les différentes étapes 
de prise en charge

étape 1
Pour faciliter la cicatrisation et assouplir le tissu en optimisant la production de “bon” collagène, le kiné peut débuter un travail autour de la cicatrice encore inflammatoire.
Pour un soulagement et une récupération fonctionnelle immédiate, le kiné mobilise le tissu dans le but de favoriser les espaces de glissement entre peau, fascias et plan tissulaire plus profond.
Quel soulagement le masseur kinésithérapeute apporte-t-il aux patientes ?
1. Douleur à l’épaule
➔ Libération des fascias* de l’hémithorax opéré, libération des adhérences cicatricielles.
2. Amplitude articulaire limitée
➔ Récupération de 90% des membres supérieurs.
3. Sensation de “sein dur” 
➔ Assouplissement et mobilisation.
4. Cicatrice douloureuse
➔ Libération des adhérences fixées sur 
l’enveloppe musculaire.
5. Cicatrice inesthétique
➔ Réorganisation de la trame tissulaire et augmentation 
du bon collagène pour une cicatrice dite “belle” 
ou “cosmétique” et une meilleure vascularisation.
étape 2 
■ Pendant la chimiothérapie : Avec CELLU M6 (cicatrice) et HUBER MOTION LAB (membre supérieur et douleurs adjacentes telles que les jambes ).
■ Pendant la radiothérapie : HUBER MOTION LAB (gain d’amplitude, assouplissement posture et travail musculaire.
 étape 3 / 4 
Le kinésithérapeute peut intervenir indéfiniment sur une cicatrice. Le tissu reste vivant, il a juste besoin d’un 
regain de vitalité apporté par Mécano-Stimulation™ qui permet de réorganiser la trame tissulaire en favorisant le “bon” collagène et permet de retrouver les qualités trophiques* d’un tissu normal.
Pour faciliter la reconstruction et le suivi postopératoire suite à la reconstruction le kiné prépare les tissus.